Accueil / Animaux / Découverte du fourmilier géant : ce fou d’insectes !

Découverte du fourmilier géant : ce fou d’insectes !

Le fourmilier géant, appelé également tamanoir, est une espèce que beaucoup ne connaissent pas encore. Avec une morphologie qui dépasse l’imagination, le fourmilier géant peut sortir des croquis imaginés par les enfants, seulement, cet animal à long museau existe pour de vrai. Le fourmilier géant à un corps très long mesurant entre 1,50 mètre et 2 mètres, il impressionne avec son museau tubulaire et il traine une grande queue touffue. Il pèse en moyenne 20 kg, un peu moins pour certains individus, mais pouvant atteindre les 40 kg pour d’autres spécimens. Sur son pelage épais se dessine un très joli triangle qui naît au niveau de son épaule pour passer de l’autre côté du corps en passant par son cou, un vrai chef-d’œuvre.

Le fourmilier géant possède une langue d’une longueur incroyable qui mesure jusqu’à 60 cm. Il s’en sert pour se servir à manger, comme il est privé de dents. Sa langue est recouverte d’une salive gluante qui facilite la capture de ses proies. Au bout de ses pattes, le fourmilier géant est muni de longues et puissantes griffes atteignant les 10 centimètres. Il s’en sert pour creuser les troncs d’arbre et pour se défendre des prédateurs. Le fourmilier géant a une vision et une ouïe moins développées, par contre, son odorat est très aiguisé, il peut flairer une concentration d’insectes à une certaine distance, comme il peut sentir l’approche des prédateurs. On estime la longévité du fourmilier géant entre 13 et 16 ans, mais des spécimens en captivité peuvent atteindre les 25 ans. Le fourmilier géant trouve habitat dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud et en Amérique Centrale.

Si vous voulez voir cet animal de près, notez que plusieurs parcs zoologiques en France permettent de l’observer dans une reproduction fidèle de son milieu naturel.

Le fourmilier géant et ses caractéristiques

Le fourmilier géant, aussi appelé tamanoir, est un animal qui s’adapte à plusieurs formes d’habitats. Il peut très bien vivre dans les marais et les forêts tropicales, mais il est aussi habitué au milieu plus sec apparenté à la savane. Le fourmilier géant peut alors se rencontrer dans les zones boisées que dans les aires ouvertes. Le fourmilier géant est un très bon nageur, il peut remonter un courant facilement. C’est également un escaladeur invétéré, parce qu’il peut très bien grimper un arbre pour explorer un termite, comme il peut faire une grande montée pour chercher une fourmilière dans les monticules.

Sa vie ne se résume pas à une promenade du jour ni à une évasion la nuit, le fourmilier géant est à la fois diurne et nocturne, seulement, l’étude a montré qu’il est plus actif la nuit et à l’aube pour chercher son repas favori qui lui a valu son nom : les fourmis. Cet insectivore peut alors manger jusqu’à 30 000 fourmis par jour, ainsi que des insectes de petite taille. Quand cette nourriture manque, il peut se contenter de baies et d’autres fruits mûrs.

Cet animal solitaire qui cherche seul sa nourriture, ne l’est plus au moment de la reproduction. On le voit ainsi en couple quand mâle et femelle entament l’accouplement. On note un très faible taux de reproduction chez cette espèce. La maternité chez le fourmilier géant ne se fait qu’une fois tous les deux ans, rarement une fois par an. La gestation dure entre 130 et 190 jours, et la femelle ne donne naissance qu’à un seul petit pour une gestation. Le bébé tamanoir s’agrippe au poil du dos de sa maman pour se déplacer.

Le fourmilier géant et son état actuel

Le fourmilier géant n’est pas une espèce dont la reproduction se fait fréquemment, ainsi, sa population ne s’accroît pas facilement. Le fourmilier géant est aussi une espèce menacée de disparition, car son existence est entourée par des dangers. Il voit son environnement réduit, ce, à cause de l’exploitation agricole, notamment des champs de canne, qui tendent à envahir les zones vierges des forêts tropicales et des prés humides. À part ces cultures intensives, la menace qui pèse sur cette espèce est celle des accidents routiers. En effet, le fourmilier géant, en tant qu’adepte des promenades, peut passer d’une forêt à une autre, il aime également prendre du bon temps sur les orées. Cette habitude peut lui coûter la vie.

On enregistre également une augmentation des feux de brousse, une véritable destruction de son habitat. Certains chasseurs le traquent aussi pour sa fourrure et pour sa viande, ce qui expose le fourmilier géant à une mort certaine. L’UICN, conscient de l’imminente extinction, a classé le fourmilier géant dans le répertoire des espèces vulnérables et tente par tous les moyens de trouver des solutions draconiennes pour la préserver.

Le fourmilier géant, une espèce à découvrir

Comme les enfants fouillent dans les ouvrages sur la zoologie et demandent aux adultes cette sorte de créature fascinante qu’est le fourmilier géant, il est alors temps de découvrir avec eux cet animal qui occasionnerait sûrement la stupéfaction. Plus parcs zoologiques en France offrent au fourmilier géant un milieu parfaitement assimilé à celui dans lequel il est habitué et qui lui procure le bien-être et la sécurité.

Check Also

Pourquoi assurer son animal de compagnie ?

La souscription d’une assurance est conseillée pour diverses raisons. La plupart des ménages disposent d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *